Noticias

Eventos

Cultura

Conocimiento

You are here

Crise ivoirienne: Lettre de Eugenio Nkogo sur le communiqué de la 265 ème reunión de l´UA

Eugenio Nkogo Ondó, Philosophe

Makhily Gassama

Cher frère Gassama,

Je t´ecris à propos du COMMUNIQUÉ DE LA 265ème RÉUNION DU CONSEIL DE PAIX ET DE SÉCURITÉ de UNION AFRICAINE (UA) qui s'est tenue à Addis Abeba, le 10 mars 2011, et a adopté une étrange décision sur la situation en Côte d´Ivoire. Le rapport a été exprimé en douze points, parmi lesquels nous pouvons lire:

"2. Réaffirme l'ensemble de ses décisions antérieures sur la crise postélectorale que connaît la Côte d'Ivoire depuis le 2ème tour de l'éclection présidentielle, le 28 novembre 2010, reconnaissant l'élection de M. Alassane Dramane Ouattara en qualité de Président de la République de Côte d'Ivoire."

"3. Félicite le Groupe de haut niveau pour son engagement et les efforts soutenus qu´il a déployés dans la recherche d´un règlement pacifique à la crise actuelle en Côte d´Ivoire. À cet égard, le Conseil rend hommage aux Présidents Mohamed Ould Abbel Aziz de Mauritanie, Jacob Zuma d'Afrique du Sud, Blaise Compaoré du Burkina Faso, Jakaya Kikwete de Tanzanie et Idriss Déby Itno du Chad, ainsi qu´aux Présidents des Commissions de l'UA et de la Communauté économique des États de l´Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Dr. Jean Ping et M. James Victor Gbeho, pour leur contribution à la recherche d´une solution à la crise actuelle en Côte d´Ivoire. Le Conseil félicite également tous ceux qui ont apporté leur coopération au Groupe de haut niveau dans l'accomplissement de son mandat. Le Conseil exprime son appréciation au Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, pour l'appui apporté au Groupe, à travers son Représentant spécial en Afrique de l´Ouest, Said Djinnit."

  On constate que ledit Conseil n'a pas voulu écouter la voix de M. Pascal  Affi Nguessan, le porte-parole de l'autre Groupe, celui des Rerpèsentants de S. E. M. Laurent Gbagbo, le Président de la République de Côte d´Ivoire réellement élu par la grande majorité des Ivoriens, qui a demandé à l'UA d'être responsable. Enfin, les décisions prises par ce Conseil démontrent l´incapacité de l´UA et des pays africains à résoudre leurs problèmes et à défendre les interêts de l´Afrique. Ces décisions demontrent, une fois encore, que nos pays africains, apprivoisés par les néo-colopnialisme, ont été simplement soummis, comme de nouveaux esclaves, aux ordres de la France et de tout l'Occident qui leur imposent l'acceptation de M. Alassane Ouattara, le meilleur défenseur de leurs intérêts, comme Président de la Republique ivoirienne.

Par conséquent, cher frère Gassama, nous, les intellectuels engagés à la cause de la libération de l'Afrique, nous devons signer et envoyer un MANISFESTE à tous les Représentants de l´UA, pour exprimer notre opposition radicale à cet théâtre de la soummission aveugle et d'humillation devant l'Occident qui a toujours été accepté et représenté par les dirigeants africains.

Fraternellement,
Eugenio Nkogo Ondó,

León, Espagne

Centro Panafricano

Africanidad.com es el Web-Blog del Centro Panafricano y de Estudios Panafricanos Kituo cha Wanafrika Asociación legalizada en 2006 con el objetivo de defender y promover la cultura africana, Centro Panafricano tiene Estatus Consultivo en el Consejo Econónico y Social de Naciones Unidas, más información en www.CentroPanafricano.com y en info@centropanafricano.com

No hay comentarios:

Leave a Reply

Nota importante: las opiniones expresadas en los artículos de Africanidad.com no son necesariamente las de su redacción o las de Centro Panafricano. Los comentarios están moderados y pueden tardar varios días en publicarse, sólo se publicarán si el lenguaje es respetuoso.